Miellerie

L’exploitation d’apiculture, avec Elisabeth et Johann, a commencé au printemps 2005 avec 80 ruches et a augmenté son cheptel jusqu’à 250 ruches et 100 ruchettes pour le renouvellement des colonies. Les ruchers sont composés de 25 à 35 ruches réparties sur un rayon de 15 kilomètres autour de l’abbaye.

Du miel pour chaque saison

L’apiculteur fait plusieurs récoltes durant la saison apicole (de mars à septembre), en fonction de la floraison, ce qui permet d’obtenir des miels d’origines florales différentes.

Le miel de fleurs de printemps, composé essentiellement de pissenlits, de colza et d’arbres fruitiers, est récolté en avril. Ce miel peut être battu pour être rendu crémeux.

En mai, la floraison des acacias, très courte, nous donne le miel d’acacia réputé pour sa grande douceur.

Au début de l’été, une partie des ruches va être transhumée en montagne (Haut Jura et Haut Bugey) pour récolter du miel toutes fleurs et, plus rarement, du miellat de sapin.

Les ruches restantes dans la Dombes donneront, elles aussi, du miel toutes fleurs en juin, ainsi que du miel de châtaignier au goût bien marqué.

En juillet, nous pouvons voir les tournesols fleurir, permettant d’obtenir le miel de tournesol.

Puis commencera la préparation de l’hivernage avec la vérification que chaque ruche ait suffisamment de réserves de miel pour passer les six mois à venir.

Et le cycle reprendra au printemps avec la visite des ruchers, les premières récoltes et la surveillance pour prévenir l’essaimage.

Laissez-vous tenter par la douceur du miel et peut également être un bon cadeau.